Avatar of Louise

Tour de France des saveurs : la Bretagne, entre vents et marées

Une pincée de sel, des crêpes de sarrasin, des fraises de Plougastel, un bon tourteau : bienvenue en Bretagne !

Bretagne

La mer : une alliée de taille

Côté mer, la Bretagne jouit comme la Normandie d’une activité de pêche maritime dynamique. La Bretagne est la première région française pour les ressources en pêche.  Il s’agit d’un secteur économique important qui génère plusieurs milliers d’emplois. Sur les 10 premiers ports de pêche français, 7 sont bretons dont 4 finistériens, 2 costarmoricains et un morbihannais.
C’est en Bretagne que l’on trouve l’ormeau (« caviar de Bretagne »). L’ormeau est un coquillage emblématique de la Bretagne qui ne se développe que sur certains types de rochers, face au large et sous le ressac des vagues et plus particulièrement au nord de la Bretagne.

ormeaux

  • Le tourteau

tourteau

 

Egalement appelé dormeur, c’est le plus gros des crabes de nos côtes, pouvant atteindre 5 kg ! Ce crustacé a plus de chance d’être plein lorsque sa carapace est terne, moussue, avec de petites granulations calcaire, que lorsqu’elle est lisse et brillante. Il est à la fois très riche en protéines et peu calorique. A noter que le mois de juillet est la pleine période du tourteau.

Du beurre : oui… mais salé !

Quant on pense à la Bretagne, on pense au beurre. Un emblème historique, tout un symbole de la culture bretonne. Pour tout Breton qui se respecte, le beurre salé, il n’y a que ça de vrai ! Autrefois, ne pas offrir de pain beurre à ses hôtes était considéré comme un signe de goujaterie.
Et que serait la Bretagne sans ses galettes et ses crèpes ! Composées de farine de sarrasin (qui contient des protéines de bonne valeur nutritionnelle et une teneur en minéraux intéressante), d’eau, de sel et parfois d’un œuf  elles sont naturellement légères, car totalement exemptes de matière grasse… A condition de ne pas trop huiler le bilic ! Garnies d’un œuf et accompagnées d’une salade, elles constituent un plat sain.

Rusticité avec les produits des champs

La Bretagne est une région légumière par excellence ! On y célèbre chaque année le coco à Paimpol et à la châtaigne à Redon. Artichauts camus et les choux-fleurs du Léon, pommes de terre de l’île de Batz, oignons de Roscoff trouvent leur place dans les champs bretons.
Coté viande, le porc est la viande de base : autrefois dans les campagnes, le cochon était tué une fois par mois. Aujourd’hui les artisans charcutiers élaborent différentes spécialités à base de porc : andouille de Guéménésaucisse aux algues, etc.

  • La fraise de Plougastel

fraise de plougastel

Au XVIIIe siècle, Amédée Frézier ramène du Chili une espèce aux fruits plus gros que les fraises des bois, seules de cette espèce, jusqu’alors connues en Europe, et qui trouve un terrain favorable sur les côtes Bretonnes, en particulier autour de Plougastel.
Une portion de 150 g couvre 75% des besoins quotidiens en vitamines C.

Bref, la Bretagne dans une ambiance « rustique et familiale », comblera les amoureux de crêpes, galettes, fars, quatre-quarts et autres pâtisseries à base de beurre… Mais également les férus d’iode et des mets « terre-mer ».

Posté le

, , , , ,

Comments are closed.

Plus d’actualités

117 queries in 0, 224 seconds.