Avatar of Céline Touati

Le piment d’Espelette, cette merveille venue du Pays Basque

Il vous est peut-être déjà arrivé d’admirer l’image pittoresque de ces piments rouges foncés accrochés entre eux par des cordes le long des façades et des balcons. Mais ces piments viennent-ils vraiment du Pays Basque ?

« Ezpeletako biperra » importé d’Amérique du Sud

espelette pimentImporté d’Amérique du Sud au 16ème siècle, ce piment appelé « Ezpeletako biperra » en basque tient son nom de la petite commune d’Espelette. D’abord utilisé en médecine, ce fruit d’une plante herbacée a vite été utilisé comme alternative au poivre noir et comme conservateur de viande.  Récolté à partir de la mi-août, ce piment joue désormais un rôle important dans l’économie basque. Créatrice d’emploi, cette épice permet le maintien de nombreuses exploitations agricoles et fait marcher le tourisme, notamment lors de la fête annuelle du piment (dernier we d’octobre).
En 2000, le piment d’Espelette reçoit son Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et en 2008, son Appellation d’Origine Protégée (AOP). Il doit-être de variété « Gorria » et suivre un mode de culture, de récolte et de traçabilité très stricts.
Caractérisé par des arômes de fruits pouvant s’accompagner d’une nuance de foin coupé, le piquant de ce piment est chaud mais non brûlant. Il n’est pas plus fort que le poivre et le remplace parfaitement.

On trouve le piment d’Espelette sous deux formes :

  • En poudre : La plus facile à trouver et à utiliser, cette forme s’obtient par broyage des piments issus d’une même exploitation. A conserver en pot en verre dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière. Sa couleur peut variée de l’orange au rouge.
  • En corde : Toujours de couleur rouge, cette forme oblige à suspendre vos piments dans un endroit ventilé et à l’abri d’un soleil excessif. S’ils sont frais, il vous faudra environ 2 mois de séchage avant de les réduire en poudre.

Antiseptique et anti-oxydant naturel

Comme tous les piments, cette épice a des vertus antiseptiques, utiles contre les infections. C’est aussi une bonne source de vitamines C, K et B6. Elle possède également des propriétés anti-oxydantes permettant de lutter contre les radicaux libres, le vieillissement et les maladies inflammatoires chroniques dont le cancer. Enfin, elle serait aphrodisiaque. Cependant, comme toute épice, il faudrait consommer une certaine quantité pour bénéficier de toutes ses vertus.

Le roi de la cuisine basque

La plus courante serait dans les recettes basques. Je pense ici dans la piperade ou encore le fameux poulet basquaise. Mais en fait, il peut être utilisé quotidiennement pour relever la saveur des plats de viandes, poissons, pâtes, légumes, etc… Par contre, pour conserver tous ses bienfaits et surtout son goût, ajouter-le uniquement en fin de préparation. N’hésitez pas non plus à le proposer à table comme le poivre pour alterner les saveurs. Personnellement, je l’ajoute également dans mes préparations sucrées et notamment pour la recette de mon super gâteau au chocolat !

La recette

gâteau au chocolat1- Faire fondre au bain marie 150 g de beurre doux et 100 g de beurre salé (en cas d’intolérance au lactose, préférez du beurre sans lactose ou bien de l’huile de tournesol), puis rajouter 300 g de chocolat noir pour dessert.
2- A côté, mélanger 4 œufs entiers avec 5 cuillère à soupe de sucre complet, puis 180 g de farine et 3 pincées de piment d’Espelette. Mélanger le tout de manière homogène.
3- Mettre au four à 200° pendant 20 min. Régalez-vous !

Posté le

, , , ,

Comments are closed.

Plus d’actualités

115 queries in 0, 195 seconds.