Avatar of Coline

Education alimentaire: à table, les enfants!

L’éducation alimentaire est un enjeu essentiel. Faut-il nourrir les enfants et les ados de la même manière que les adultes ? Ont-ils des besoins particuliers ? Comment les éduquer au goût ? Eléments de réponse…

Des apports alimentaires adaptés

Les recommandations nutritionnelles pour les enfants à partir de 3 ans sont sensiblement les mêmes que pour les adultes. Seule la taille des portion doit être adaptée non seulement à leur âge, mais aussi à leur activité physique, leur appétit et à leur corpulence. Un enfant de 3 ans aura besoin d’environ 1200 Kcal par jour, un enfant de 10 ans, de 1800 à 2200 Kcal, et un adolescent, de 2200 à 2800 Kcal.

Education alimentaire: à table, les enfants!

Education alimentaire: à table, les enfants!

On recommande de donner chaque jour aux enfants :

  • 5 fruits et légumes
  • des céréales ou des féculents à tous les repas selon leur appétit,
  • 3 à 4 produits laitiers,
  • 1 à 2 portions de protéines,
  • et de limiter les matières grasses, le sucre et le sel.

Une alimentation équilibrée et variée suffit généralement à fournir tous les nutriments nécessaires à la croissance et à éviter les carences alimentaires, assez rares chez les enfants. Un enfant n’est pas capable de composer un repas de manière raisonnable, car il ne possède pas de notions d’équilibre alimentaire. Il est par contre tout à fait capable d’écouter sa satiété, et de décider de la quantité qu’il souhaite manger.

Éduquer les enfants au goût

Si la perception du goût et des saveurs est innée, le plaisir alimentaire a besoin d’être éduqué. C’est le rôle des adultes d’apprendre aux enfants à découvrir les saveurs et les aliments. Ce sens évolue avec l’âge et en fonction des expériences. Il n’est pas rare que l’on change d’avis sur un aliment au cours de sa vie. De même, les enfants ont souvent besoin de se familiariser avec les aliments nouveaux et de les rencontrer de nombreuses fois avant de les apprécier.

Quoi qu’il en soit, au risque de développer des troubles alimentaires, il faut éviter de faire de l’alimentation un moyen de pression. L’enfant ne doit pas manger par peur ou pour obtenir de l’affection, pour faire plaisir. De même, le dessert n’est pas une récompense, il fait partie d’un repas équilibré.

Et les ados dans tout ça ?

L’adolescence correspond à l’âge où les besoins en énergie sont les plus importants : ils dépassent ceux des adultes. Les jeunes de 13 à 19 ans ont un besoin accru en calcium, car c’est à cette période de la vie que se construit la majorité du capital osseux, et en protéines en raison de leur croissance rapide. Le fer est également un nutriment essentiel à l’adolescence. Avec l’augmentation de la masse musculaire et du volume sanguin (ainsi que des règles chez les filles), les carences sont courantes. Il est donc nécessaire de consommer des aliments riches en fer, tels que la viande, les œufs, les abats ou encore les légumes secs.

Les produits généralement plébiscités par les adolescents sont souvent riches en graisses et en sucre. Attention donc à essayer de manger le plus souvent possible en famille, et à équilibrer les soirées pizzas ou fast-food avec des repas plus légers et plus riches en fruits et légumes.

Posté le

Comments are closed.

Plus d’actualités

116 queries in 0, 145 seconds.