Avatar of Louise

Matières grasses et cholestérol : amis ou ennemis ?

Notre corps est une machine complexe qu’il faut ménager toute la vie et qui sait nous avertir lorsque quelque chose ne va pas. Parmi les signaux d’alerte, le taux de cholestérol figure au premier plan. La liste des aliments riches en graisses résonne souvent avec mauvaise nouvelle lorsque le taux de cholestérol est trop haut… Mais rime t’elle avec privation ?

cholestérol

30% du cholestérol est apporté par les aliments

Même lorsque l’on a du cholestérol, les matières grasses ne sont pas interdites : elles sont même indispensables. Il faut cependant apprendre à les maîtriser, à les contrôler et éviter ainsi toute frustration alimentaire !
Notre organisme a besoin de cholestérol pour permettre à nos cellules de se renouveler en permanence. Notre foie fabrique à lui seul  70%  du cholestérol nécessaire à l’approvisionnement de notre organisme. Les aliments en apportent seulement 30%.
Éliminer totalement les matières grasses n’est pas la meilleure solution pour réguler le cholestérol : ce sont surtout la nature et la quantité des matières grasses qui comptent.

Le cholestérol : un précieux équilibre

Le cholestérol est acheminé en permanence dans le sang par des transporteurs « aller » appelés LDL pour le mettre a disposition des cellules qui en ont besoin.
Le cholestérol qui n’est pas utilisé est ré-acheminé vers le foie par des transporteurs « retour » appelés HDL, soit pour répartir dans un nouveau cycle de mise à disposition, soit pour être éliminé.
Le cycle se dérègle si le cholestérol HDL n’arrive pas à rentrer dans les cellules qui en ont besoin, ou si le foie en fabrique trop : il s’accumule alors dans le sang.
Le rôle retour du HDL est alors très important : s’il n’y en a pas assez pour faire face, l’accumulation de LDL dans le sang s’accentue.
Le LDL traîne, et finit par s’accumuler au niveau de la paroi interne de l’artère pour venir former des dépôts de graisses.

Des acides gras insaturés qui font du bien

Les autorités scientifiques ont reconnu le rôle bénéfique sur le cholestérol de deux acides gras insaturés, et qui sont essentiels à l’alimentation car le corps ne peut les fabriquer :
- les acides alpha-linolénique de la famille des acides gras oméga 3.
– les acides linoléique de la famille des oméga 6.
Ces deux familles d’omégas contribueraient à maintenir un taux de cholestérol normal. Il est cependant important de bien couvrir ses apports en oméga 3 car les apports en oméga 6 sont généralement suffisants car plus présents dans l’alimentation.

Plutôt que de bannir des aliments lorsque l’on a du cholestérol, veillez plutôt à choisir les bonnes matières grasses riches en acides gras insaturés. Limitez aussi les matières grasses riches en acides gras saturés qui peuvent favoriser le développement du cholestérol….

A lire également : Est-ce que le jaune d’œuf est réellement source de cholestérol ?, Quels gras sont à privilégier ?

Posté le

Comments are closed.

Plus d’actualités

116 queries in 0, 596 seconds.