Avatar of Karine

La sérotonine, l’hormone du bonheur

Et si voir la vie du bon côté était une question d’hormones ?

Surnommée  hormone du bonheur, la sérotonine est un neurotransmetteur présent dans le système nerveux central qui joue un rôle important dans la sensation de bien-être, de joie et d’optimisme.

Elle participe notamment au déclenchement du sommeil et explique cette sensation de paix intérieur et d’apaisement. Elle favorise notre représentation positive du monde et des choses mais elle est également et fort heureusement le produit de nos intéractions avec l’environnement humain.

Une sérotonine raréfiée peut en revanche entraîner une irritabilité, des sensations de tristesse et de déprime ou développer une attirance excessive pour les produits sucrés… 1 personne sur 3 serait touchée par un manque de sérotonine.

Alors si une partie du bonheur se trouvait dans cette hormone…, comment favoriser naturellement sa sécrétion ?

- En prenant le soleil

Les rayons du soleil, la lumière ont une bonne influence sur la sécrétion de l’hormone.

- En faisant du sport

Une activité physique quotidienne permet d’augmenter la sécrétion naturelle de l’hormone.

-  En adaptant son alimentation


C’est le tryptophane (acide aminé) contenu dans les aliments, qui une fois ingéré, est transformé par nos cellules en sérotonine. Ils est donc important de privilégier les aliments qui favorisent la synthèse de sérotonine : le riz complet, les lentilles, les céréales, les poissons gras (riches en oméga 3 et qui facilitent donc l’action de la serotonine), le fromage et le chocolat (avec modération !), les fruits et les légumes verts (épinards), les noix, l’huile de colza.
Cependant les aliments riches en tryptophane sont souvent associés au « gras ». Certaines personnes (lors d’un régime par exemple) ont tendance à les écarter de leur alimentation. Ce n’est pas une bonne solution car souvent à l’origine de grandes fatigues, d’une mauvaise humeur… et d’épisodes de fringales incontrôlables ! Les chercheurs ont formulé l’hypothèse que certains d’entre nous utiliseraient les aliments sucrés (confiserie) et sucrés-gras (chocolat, gâteaux) comme des médicaments car ils augmenteraient le niveau de sérotonine et donc rendraient moins triste. Une alimentation équilibrée doit donc apporter normalement entre 1g et 2g de tryptophane par jour.

Le bonheur est partout et aussi dans l’assiette ! Pensez à vous concocter des menus axés « optimisme », riches en oméga 3 et vitamines B12, B9, D !

 

 

Posté le

, , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Plus d’actualités

114 queries in 0, 637 seconds.