Avatar of Julie

Les 20 aliments anti cancer

Pour prévenir le cancer, qui a été multiplié par deux en 25 ans, certains aliments seraient « bons à consommer » affirme l’Institut national du Cancer, 30% des nouveaux cas annuels pourraient être évités par une alimentation équilibrée et diversifiée, fondée sur la consommation de « produits protecteurs » : fruits et légumes de préférence frais dont en particulier les choux (surtout le brocoli), l’oignon, l’ail, la tomate, et le curcuma.

regime-alimentaire-anti-cancer

regime-alimentaire-anti-cancer

Voici une sélection de vingt aliments naturels parmi les plus protecteurs : une ordonnance saine et gourmande, selon l’expertise du Professeur David Khayat et du Docteur Laurent Chevallier.

Ail

Effets L’ail est un puissant antioxydant qui contient des composés sulforés qui empêchent le développement des cellules cancéreuses. II peut réduire le risque de cancer de l’estomac et avoir un rôle protecteur contre le cancer du côlon, selon plusieurs études épidémiologiques réalisées aux Etats-Unis.
Fréquence 1 à 2 fois par semaine.
A savoir Cru de préférence : peler, écraser ou couper en petits morceaux.

Artichaut (céleri, épinards)

Effets L’artichaut, tout comme le céleri et les épinards, est très riche en fibres. C’est un puissant prébiotique qui a pour effet d’améliorer le transit et d’équilibrer la fleur intestinale. Un excellent aliment à consommer pour prévenir le risque de cancer de l’intestin et du côlon. La présence de flavonoïdes réduit également le vieillissement des cellules.
Fréquence 2 à 4 fois dans le mois.
A savoir Cuire à la vapeur douce et associer à de l’huile d’olive.

Brocoli

Effets Les crucifères (choux, navet, radis) contiennent de nombreux antioxydants, notamment des folates (vitamine B naturelle). La consommation de brocoli permet de prévenir le risque de cancer du côlon, du foie ou encore de la prostate, selon une récente étude.
Fréquence Tous les jours.
A savoir Produits biologiques de préférence et cuire à la vapeur douce (95 °C max.)

Crevette fraîches

Effets La crevette est un aliment peu calorique et riche en protéines. La présence de vitamine B dont B12 favorise aussi le renouvellement cellulaire. Surtout, ce crustacé est peu contaminé par les métaux lourds et les PCB (produits chimiques).
Fréquence 1 fois par semaine.
A savoir Sans sulfite ajouté.

Curry-Curcuma

Effets Cette épice contient une substance appelée curcumine qui agit comme antioxydant et favorise la détoxification de certaines substances cancérigènes, les rendant ainsi inoffensives. Il agit positivement contre le risque de cancer de la peau et du pancréas, selon de récentes études. Associé à du poivre noir, le curcuma devient un très puissant protecteur naturel.
Fréquence 1 à 2 pincées, 3 fois par semaine.
A savoir Remplace avantageusement le sel.

Gingembre frais

Effets Le gingembre est riche en fibres et minéraux et contient de nombreux antioxydants. Il a pour effet de freiner le développement des cellules cancéreuses, notamment contre le cancer colorectal chez l’homme et le cancer des ovaires chez la femme.
Fréquence 1 à 2 fois par semaine.

Grenade

Effets Les études en laboratoire ont démontré que la grenade – pur jus ou extrait – permet de ralentir la progression de certains cancers et leur récidive : prostate, côlon, sein… Sur le cancer du côlon, les risques sont diminués d’au moins 30 %.
Fréquence A consommer sans limite, parfait le matin à la place du jus d’orange.
A savoir Remplace idéalement le jus d’orange.

Huile de noix

Effets L’huile de noix est riche en antioxydants et en oméga 3. En assaisonnement, c’est un complément efficace pour prévenir le risque de cancer du pancréas.
Fréquence 1 filet une fois par jour.
A savoir En assaisonnement.

Lapin

Effets Cette viande maigre est riche en protéines et en oméga 3, qui agit positivement contre le vieillissement cellulaire, notamment dans la prévention du cancer du sein.
Fréquence 2 à 4 fois par mois.
A savoir Eviter les matières grasses et les modes de cuisson : grillades et barbecue.

Maquereau (sardines, anchois)

Effets Les poissons gras et à l’huile, non pollués, sont par définition bons pour la santé, riche en protéines et en oméga 3. Ils participent à la prévention de certaines maladies dégénératives, notamment dans la prévention du cancer du sein et de la prostate.
Fréquence 2 à 3 fois par semaine.
A savoir Cuire à la vapeur douce (max. 95 °C), ajouter des câpres.

Miel

Effets Le miel possède de nombreuses vertus thérapeutiques, on en découvre régulièrement de nouvelles. Il contient des flavonoïdes et participe à la protection cellulaire. Il a un effet bénéfique notamment contre le risque de cancer du sein.
Fréquence 2 cuillères à café par jour tout au plus.

Myrtille

Effets positifs Les fruits rouges (mûres, fraises, framboises) sont riches en antioxydants et permettent de prévenir certains cancers de la bouche, du pharynx et de l’œsophage. La myrtille, source importante de flavonoïdes, a notamment un effet positif contre le vieillissement cellulaire.
Fréquence Le plus souvent possible.

Œuf

Effets Les œufs contiennent de la lutéine et de la zéaxanthine, deux caroténoïdes qui présentent des vertus antioxydantes et protectrices, notamment pour le cancer du sein avant la ménopause.
Fréquence 3 à 5 fois par semaine.
A savoir A éviter en cas de cholestérol

Oursin

Effets Riches en iode, certains fruits de mer (coques) et certains crustacés (huîtres) participent au bon renouvellement cellulaire. En particulier grâce à la présence de povidone qui permet de prévenir le risque de cancer de la thyroïde.
Fréquence Quand l’occasion se présente, au restaurant par exemple.

Persil

Effets Cette herbe aromatique est particulièrement riche en vitamine C et en calcium. Le persil contient de nombreux antioxydants qui permettent notamment de prévenir le risque de cancer de l’ovaire chez la femme.
Fréquence 3 à 5 fois par semaine.
A savoir Saupoudrer sur de multiples aliments et associer à de l’huile d’olive.

Raisins secs

Effets Les fruits secs (abricots, pruneaux, noix), bien que riches en glucides, sont intéressants pour les fibres qu’ils contiennent et qui ont pour effet d’emprisonner les éléments toxiques présents dans notre organisme. Ils contiennent des antioxydants qui présentent des vertus protectrices sur les cellules intestinales et dans la prévention du cancer de la prostate.
Fréquence 2 à 3 par jour en milieu d’après-midi.
A savoir A mélanger avec d’autres fruits secs.

Riz complet

Effets Le riz est une céréale riche en glucides qui contient de la mélatonine. Une hormone qui aurait des qualités protectrices notamment dans la prévention du cancer du sein chez la femme.
Fréquence Tous les deux jours.

Roquette

Effets Cette salade est une source importante de folates (vitamines B9) aux vertus antioxydantes jusqu’à cinq fois supérieures aux autres salades, en raison de la présence de quercétine. Une étude américaine réalisée en 2010 a démontré que le curcuma a des effets prometteurs dans la prévention du cancer du côlon, en réduisant la taille des polypes.
Fréquence Tous les jours.

Thé vert

Effets Cette boisson est particulièrement riche en antioxydants, notamment l’EGCG. C’est un anti-inflammatoire et un puissant protecteur contre le développement des tumeurs cancérigènes. Des essais cliniques ont confirmé son effet positif dans la prévention des cancers de la bouche et de la prostate.
Fréquence 1 à 2 fois par jour.
A savoir Ne pas ajouter de sucre ni d’édulcorants. Associer à du gingembre frais.

Tomate

Effets Les légumes rouges (betterave, poivron, oignon) présentent des vertus certaines pour la santé, notamment grâce à la présence de lycopène, un puissant antioxydant. Selon plusieurs études épidémiologiques, la consommation de tomate (6 g par jour) permet de réduire le risque de cancer de la prostate de l’ordre de 30 %.
Fréquence 3 fois par semaine.

Mes ordonnances alimentaires, édition Les liens qui libèrent, 19 €.

Posté le

, , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Plus d’actualités

116 queries in 0, 185 seconds.